A LA UNEACTUALITESPOLITIQUE

Mort d’Idrissa Goudiaby : Yaw/Ziguinchor demande le départ du procureur

La contre-expertise sur la mort d’Idrissa Goudiaby continue de susciter des réactions de la part des membres de la coalition Yewwi Askan Wi. Après le leader du Pastef, c’est au tour de Guy Marius Sagna de se prononcer. 
Face à la presse ce matin, le chef de file de l’inter-coalition Yewwi-Wallu dans la ville de Ziguinchor a souhaité que le procureur Ismaïla Diallo soit relevé. «Nous demandons le départ du procureur Ismaïla Diallo, car nous n’avons plus aucune confiance en lui. Avec lui, tous les Ziguinchorois sont en sursis», déclare Guy Marius Sagna.

Loin de s’en limiter-là, l’inter-coalition Yaw-Wallu compte vilipender le procureur auprès de l’Inspection générale de l’Administration de la justice (Igaj). D’abord, pour les besoins d’une « enquête administrative », ensuite, pour une « dénonciation pour complicité d’assassinat ».
Par ailleurs, Guy Marius Sagna a annoncé la saisine de l’Ordre national des médecins « pour savoir comment un médecin, donc un agent assermenté, a pu nous sortir une si grave erreur ou un si gros mensonge, prétendant que Idrissa Goudiaby aurait été tué par un objet contondant et non par une balle issue d’une arme à feu ». 
Le candidat à la députation se demande si ce médecin légiste aurait subi une « contrainte », une « menace » ou une « corruption ».
Pour finir, l’inter-coalition Wallu-Yewwi demande la publication de « l’autopsie pratiquée sur Alexis Abdoulaye Diatta », mort le 17 juin dernier à Bignona. Il révèle que la famille de ce dernier subit « la torture psychologique » pour les pousser à enterrer leur fils « sans autopsie ni contre-expertise ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page