A LA UNEACTUALITESPOLITIQUE

Attaque contre la Senelec: l’Obs et son scénario de science fiction démenti par des employés de Senelec

L’Obs, du Groupe du ministre Conseil Youssou Ndour, est le SEUL organe de presse qui relaie et colporte l’invraisemblable scénario sur l’existence d’un mystérieux Groupe commandos, tantôt estampillé Les Cobras, tantôt les Forces spéciales, et qui aurait planifié, en marge des manifestations de Yewwi Askanwi, un sabotage des installations électrique sensibles de la Senelec.
La meilleure preuve du caractère farfelu de l’existence de ce Commando, c’est qu’à part l’Obs qui en a fait sa marotte actuelle, aucun autre média sérieux n’a repris ses élucubrations politiciennes sur vernis journalistiques.
S’agissant des Centrales de Cap des Biches et Bel Air, depuis les actions syndicales de sabotage du Syndicat Sutelec de Mademba Sock de 1989, ces Centrales sont gardées 24h/24 et 365 jours par an par un cantonnement de gendarmes.
Par ailleurs, avant d’accéder aux installations proprement dites, la Senelec y a installé des check-points gardés par ses propres agents de sécurité.
Les Amis salariés de la Senelec renseignent également, que les postes sont blindés, et les câbles enterrées sous plusieurs mètres.
Tout ça pour dire, qu’après leur grand étonnement d’avoir appris les soit-disant attaques des installations de la Senelec dans l’Obs, ces mêmes salariés ont ri sous cape quand ce dernier a relaté le modus operandi dérisoire à base de fumigènes et de cocktails molotov supposés avoir été usités contre des installations blindées par ces apprentis terroristes de la Force Spéciale.
Il est évident, d’après les témoignages de ces salariés de Senelec, qu’il est impossible de pénétrer dans les Centrales de Cap des Biches et Bel-Air à cause du détachement de gendarmes et des Agent de sécurité de Senelec déployés à l’intérieur.
Maintenant, c’est quand l’Obs annonce que c’est un certain Akhenaton Aton qui serait le commanditaire et Cerveau de la Force Spéciale, que tous les spécialistes des questions de sécurité ont définitivement compris la grossièreté des informations du Groupe médiatique du ministre conseiller Youssou Ndour, et l’évidence du plan médiatique de propagande gouvernementale pour interdire les manifestations de Yewwi Askanwi.
Akhenaton est un affabulateur connu pour ses informations fantasmagoriques dignes des plus grands romans de science-fiction. Il vit en France, et en grand manipulateur des masses sur Whatsap, aime se présenter comme un personnage important destinataire de secrets d’Etat ultra confidentiels, souvent issus de son esprit de créativité fertile.
J’ai toujours demandé à tous les Patriotes de se méfier de Akhenaton et ses théories fantaisistes. Il aime appeler au combat depuis les rives de la Seine sans même pas oser montrer son visage durant ses Lives sur les réseaux sociaux.
Il n’a ni la carrure, ni l’étoffe d’un chef de poulailler et encore moins celle d’un Chef de groupe terroriste.
À cause de ses agissements et manipulations, une dizaine de jeunes risquent 20 ans de prison, alors que lui sirote tranquillement ses mojito sur les rives de la Seine.
Macky Sall devrait immédiatement arrêter sa manipulation actuelle sur les Rebelles du Mfdc tefanké de mouton et les groupes terroristes en carton pâte.
Lutter contre Yewwi Askanwi par ces procédés vulgairement dangereux d’accusation de proximité avec des forces occultes invisibles, des forces insurrectionnelles imaginaires, et maintenant groupuscules terroristes virtuels, est une voie suicidaire pour la stabilité du pays.
Malgré la gravité des accusations qui pèsent sur Akhenaton, la France n’a pas jugé utile de le convoquer. Ce qui est la preuve que c’est un petit saltimbanque des réseaux sociaux en quête de notoriété grassement monnayée à l’occasion.
Macky Sall brûlera ce pays si les Institutions se couchent devant ses plans diaboliques pour se maintenir au pouvoir.

Amadou Ba

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page