A LA UNEACTUALITESSOCIETE

Mannif devant le ministère de la santé : le premier face à face Kemesse et Guy

Le secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP se joint à tous les Sénégalais pour exprimer sa solidarité aux familles des 11 bébés morts à l’hôpital de Tivaouane. Le FRAPP présente ses condoléances aux familles, au khalif Serigne Babacar Sy Mansour, aux populations de Tivaouane et à tout le Sénégal face à cette tragédie.
Pour le SEN du FRAPP l’hôpital public est négligé comme l’école publique, négligé comme la route nationale car ce sont l’hôpital, l’école et la route du peuple que n’utilisent ni n’empruntent ceux qui sont chargés de les gérer. Ils ne se soignent pas dans l’hôpital public, n’envoient pas leurs enfants à l’école publique et roule dans l’autoroute à péage.
Cette énième tragédie doit pousser celles et ceux qui n’ont d’autre choix que de se soigner à l’hôpital public – l’écrasante majorité de la population – à se mobiliser pour un système de santé national, démocratique et populaire.
Comment ne pas faire le lien entre les détournements de Mamour Diallo et de Moustapha Diop qui sont tous les deux de la région de Louga et la tragédie de Astou Sokhna décédée à l’hôpital de Louga? Comment ne pas faire de lien entre les Diagne Sy Mbengue, les Diop Sy qui baignent dans des scandales engageant les ressources des populations et la mort des 11 anges de Tivaouane ? Comment ne pas faire le lien entre les détournements par le président Macky Sall, ses ministres et ses directeurs des richesses du Sénégal et le désert médical dans plusieurs domaines que connaît le Sénégal ? Comment ne pas faire le lien entre les accords léonins au détriment du Sénégal que signe le président Macky Sall qui brade nos resources et le manque de moyens pour notre système de santé ?
Le premier responsable de la situation de pauvreté structurelle de nos hôpitaux, de nos centres et postes de santé qui sont pauvres en personnel, en matériel médical, en gestion transparente…est le président Macky Sall.
Plus qu’un changement de ministre de la santé et de l’action sociale, le peuple aspire à un changement de cap dans tous les domaines particulièrement dans celui de la santé.
C’est pourquoi, le FRAPP a déposé aujourd’hui sur la table du préfet une lettre l’informant de la marche suivi d’un rassemblement devant le ministère de la santé qui aura lieu ce jeudi 02 juin de 15h à 19h.
Pour le SEN, un autre hôpital est possible, un autre hôpital est nécessaire !
Le SEN du FRAPP
Dakar, le 27 mai 2022

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page